Charlie Parker a Changé ma Vie de Bassiste

Saxophonistes 1 Comment

Mon ami Johann Berby, bassiste extrêmement talentueux et auteur du blog bassistepro.com, nous propose aujourd’hui un article sur la légende Charlie Parker. Il nous donne son point de vue de bassiste sur ce musicien incontournable de le l’histoire de la musique du 20e siècle et nous dit en quoi Bird a changé sa vie de bassiste :

L’article :

Je remercie du fond du cœur Benjamin d’avoir accepté que cet article soit publié sur son blog. J’espère qu’il vous plaira et vous motivera.

Charlie Parker alias “Bird” est un saxophoniste alto de jazz né le 29 août 1920 à Kansas City et mort le 12 mars 1955 à New York. L’œuvre de sa vie a été de participer à la création d’un courant de jazz, le bebop, qui révolutionna l’histoire de la musique et influencera toutes les générations futures. En tant qu’adepte de la guitare basse, j’ai décidé de vous expliquer comment Charlie Parker a changé ma vie de bassiste. Mais avant, quelques mots sur le parcours de ce jazzman de légende.

Charlie Parker

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux ! 🙂

Charlie Parker, son ascension

Né à Kansas City dans ce qui était à l’époque la capitale du jazz, Charles Parker commence à jouer du saxophone à l’âge de 11 ans. Il s’inspire des plus grands artistes de cette période (Louis Armstrong, Lester Young, Count Basie…) et notamment Buster Smith, qui jouera pour lui le rôle de mentor et le fera beaucoup progresser dans sa technique.

À l’âge de 17 ans, Parker se produit déjà dans plusieurs orchestres de sa ville natale et il décide de participer à des jam-sessions afin de rencontrer quelques-uns de ses idoles tels que Lester Young ou Coleman Hawkins. Mais il se heurte à la dureté et la concurrence de ses lieux d’affrontements musicaux.

En 1937, il est recruté par le pianiste Jay McShann, ce qui va être un excellent tremplin pour sa carrière. En effet, en plus de lui permettre d’effectuer ses premiers enregistrements, Jay emmène Charlie Parker en tournée à New York. Cette opportunité va lui permettre de rencontrer beaucoup de jazzmen de talent comme Art Tatum, ainsi que les musiciens qui feront partie de son futur groupe de jazz révolutionnaire.

Ainsi, en 1942, après avoir quitté le groupe de McShann, Charlie Parker et Dizzie Gillespie s’associent dans le but de créer un nouveau style de jazz. Leurs intentions étaient de composer des morceaux d’une complexité telle que les musiciens de cette période (Bennie Goodman, Glenn Miller, Artie Shaw…) ne pourraient jouer. D’une certaine manière, Charlie voulait sortir du mouvement “swing”, qu’il considérait comme trop simpliste et trop commercial.

Beaucoup de musiciens de talent vont prendre part à cette aventure et intégrer le groupe. En plus du trompettiste Dizzie Gillespie, on peut citer : Thelonious Monk (Piano), Miles Davis (trompettiste encore inconnu à cette époque), Kenny Clarke (batterie), Tommy Potter à la basse, etc. Ainsi, lors de jam-sessions d’après-concert dans des clubs de Harlem et de la 52e rue, ils vont élaborer un nouveau style de jazz, le bebop.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux ! 🙂

Ce qu’il m’a apporté en tant que bassiste

Tout d’abord, on peut dire que le bebop a repoussé toutes les frontières de l’improvisation musicale et de la musique de façon générale. Le jazz de Charlie Parker présente un caractère dissonant imprévisible, notamment grâce à la modification et la coloration des accords par des extensions supérieures et des déclinaisons chromatiques (par opposition à l’harmonie diatonique du jazz swing).

Les arpèges et les triades ainsi utilisés, de par leur originalité, ont été une vraie source d’inspiration pour moi. Cela m’a permis d’enrichir mon vocabulaire musical en terme d’harmonies et de trouver des lignes de basse et des riffs qui changeaient vraiment de l’ordinaire.

La musique de Charlie Parker m’a aussi beaucoup fait travailler sur les articulations musicales. Non seulement le tempo vertigineux implique de bien maîtriser sa basse pour rester dans la tonalité, mais la virtuosité rythmique de Parker s’avère aussi être un très bon exercice de rythme.

À noter que dans le bebop, il y a toujours une connexion omniprésente entre la batterie et le soliste. Cette interactivité permet aux différents musiciens de “s’influencer” en temps réels en s’envoyant des défis rythmiques ou au contraire en se rejoignant dans des articulations spontanées, pour le plus grand plaisir du public.

——->>>>>>> Partagez cet article sur les réseaux sociaux ! 🙂

Charlie Parker, son déclin

Comme beaucoup de musiciens à cette période, Parker consommait une grande quantité d’opiacés, principalement sous forme de morphine et d’héroïne. Combinée à une consommation d’alcool excessive, la santé du jazzman a commencé à décliner très tôt dans sa carrière. Il meurt à New York le 12 mars 1955 a seulement 34 ans.

La vie de “Bird” Charlie Parker a donc été aussi brève qu’importante pour l’histoire de la musique, semblable au passage d’une étoile filante que l’on aurait eu la chance de regarder briller pendant un court instant.

——->>>>>>> Avez-vous appris à jouer des morceaux de Charlie Parker ?Dites-le moi dans les commentaires ! 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    12
    Partages
  •   
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  

One thought on “Charlie Parker a Changé ma Vie de Bassiste

Laisser un commentaire