Comment bien choisir une anche

Comment faire pour..., Pour les saxophonistes débutants 0 Comments

Aujourd’hui, je vais aborder un sujet critique en matière de saxophone : les anches ! Je vais vous partager dans cet article mes trucs et astuces pour trouver la meilleure anche possible, la conserver le plus longtemps possible de manière à pouvoir prendre un maximum de plaisir dans le jeu.

Comme tous les saxophonistes ici-bas, je me suis battu pendant des années en quête de l’anche suprême ! 🙂 🙂 Et pour être tout à fait honnête avec vous, je ne l’ai jamais trouvée, ou presque. Ça m’est peut-être arrivé une dizaine de fois en plus de 25 ans. Mais c’est comme cela, il faut l’accepter et faire avec.

Une anche qu’est ce que c’est ?

L’anche est un petit bout de roseau permettant, par sa vibration, la production du son dans le saxophone. L’anche de saxophone est donc fabriquée à partir d’un matériau vivant ! C’est pour cela qu’elle est si instable dans le temps . De même, pour une force donnée, les anches seront quasi toutes différentes et vous procureront des sensations diverses et variées .

C’est dans le Var que l’on trouve les meilleures plantations de roseau au monde . Le climat méditerranéen et la richesse de ces sols réunissent toutes les conditions pour la culture de cette plante . Les cannes sont récoltées à la première gelée et misent au séchage naturel (au soleil et à l’air libre) . Après cette longue période, les cannes sont ensuite découpées entre chaque nœud puis sciées en deux sur la longueur . En vient ensuite un processus complexe de taillage, de polissage et de tablage . Une bisoteuse viendra ensuite tailler les anches très précisément au niveau de son cœur , de ses côtés et du bout . En fin de production, les anches sont classées par forces puis conditionnées dans leurs étuis .

La force d’une anche

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, la force d’une anche n’est pas due à son épaisseur au bout !! C’est une incompréhension courante dans la sphère saxophonistique et je l’ai moi-même cru pendant des années. Croyez-le ou non, que vous ayez en main une anche de 1,5 ou de 5, l’épaisseur est la même. La différence réside dans sa résistance. Comme je l’ai dit plus haut, le roseau est vivant (parce que c’est du bois) donc sujet à un nombre incalculable de variables d’une canne à l’autre.

Comment choisir la force de ses anches ?

En général, les producteurs d’anches proposent des forces de 1,5 à 4,5/5. Plus la force est petite, moins l’anche sera résistante à la pression donnée par le saxophoniste. À l’inverse, plus elle sera importante et plus elle offrira de résistance.

Quand la force de l’anche est faible, elle aura tendance à faciliter l’émission des notes graves et rendre plus difficile celle des notes aiguës. Les anches dîtes faibles, auront également des caractéristiques sonores différentes des anches plus fortes avec un effet « buzzy » très prononcé et un son assez faible en harmonique.

Les anches plus fortes auront, quant à elles,  plutôt tendance à faciliter la projection des notes aiguës et rendre difficile l’émission des notes graves. Elles offriront en revanche un son plus « pur » et riche en harmoniques, mais elles demanderont plus d’efforts au saxophoniste

La force de l’anche se choisie en fonction de votre matériel

En effet , la force de l’anche que vous allez choisir, va dépendre du bec ( et de la ligature dans une moindre mesure ) que vous utilisez.

Plus le bec sera fermé et plus on aura tendance à choisir une anche forte comme du 3 -3,5 voir 4 ou plus selon les saxophoniste. Par exemple , le setup d’un saxophoniste classique habitué au bec fermé est très souvent configuré comme cela : un bec classique de style Selmer C* ou C** et une anche assez forte de type Vandoren Classique 3,5.

Les saxophonistes de jazz , on tendance à utiliser des becs plus ouverts et préféreront donc des anches plus faibles . Cela leur offre plusieurs avantages, comme plus de souplesse et de flexibilité ainsi qu’un son plus riche en « distorsion » ( à la manière d’une pédale d’effet pour guitare ) . Un bon compromis pour débuter avec ce genre de matériel serait un bec Meyer ou Otto Link d’une ouverture raisonnable comme 5 ou 6 pour l’alto ou 7 /7* pour le ténor (voir les liens ici : alto / ténor avec des anches à tendance plutôt faible comme des D’addario Select Jazz 3m .

Les différentes coupes d’anches

Il existe deux différentes coupes des anches :

  • La coupe française ( filed )
  • la coupe américaine ( unfiled )

Sur une anche à coupe française, l’écorce du roseau est coupée droite en haut de la partie naturelle de l’anche . Elles seront préférées sur des becs relativement sombres et modérément résistants . Cette coupe permet à ce genre de bec de vibrer plus librement et d’avoir un son plus brillant. La réponse de l’anche est plus facile , surtout dans le registre grave et permet une meilleure précision des attaques dans les nuances piano .

Sur une anche à coupe américaine, l’écorce n’est pas découpée en ligne droite, mais suit la forme arrondie de l’anche dans sa partie centrale , appelée épaule.

Dans l’image ci-dessous l’anche de gauche à une coupe américaine et l’anche de droite une coupe française :

anche
différence entre les deux types de coupes d’anches.

La différence de réponse entre ces deux types d’anches existe bel et bien. Mais si vous débutez le saxophone, ne vous prenez pas la tête outre mesure avec cela. Trouver une bonne anche est déjà bien assez compliqué comme cela .

Comment rendre une anche plus stable dans le temps

Cela va de soi, mais en premier lieu le plus important est d’en prendre soin ! Ne pas les casser ni les fragiliser par une mauvaise manipulation, les ranger convenablement, surtout celles qui fonctionnent le mieux ! Protégez-les le plus possible, elles sont rares et précieuses !!

Tout d’abord, il faut prendre en compte qu’une anche neuve sortie de la boîte sort d’un processus de séchage long et rigoureux. Il est donc nécessaire de la réhydrater convenablement. Certains fabricants d’anches comme Supérial notamment, conseillent de faire tremper la partie vibratoire de l’anche dans de l’eau (jusqu’à l’épaule) 10 minutes dans de l’eau. Ensuite, il faut jouer cette anche pendant 5 à 10 minutes à une nuance assez faible puis la reposer jusqu’au lendemain. Après cette manipulation, l’anche aurait tendance à être plus stable.

Le taux d’hygrométrie est un point à ne pas négliger non plus pour offrir à vos anches favorites la plus grande longévité. Pour cela plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • la boîte à contrôle d’humidité qui vous permet d’avoir un taux d’humidité stable. Cliquez ici pour voir de quoi il s’agit .
  • les caves à cigares, qui sont plus imposantes ( transportables difficilement ) mais qui offre la possibilité de régler le taux d’hygrométrie manuellement.

La régularité des anches

En voilà un sujet qui fait polémique ! Sur cette question, les points de vue divergent énormément et comme vous pouvez vous en douter, chaque fabricant se proclame le meilleur en la matière.
Qu’est-ce que la régularité des anches ? Et bien, cela consiste simplement à prendre une boîte neuve, de comparer les 10 et de déterminer si elles se ressemblent. En tous cas, si leurs caractéristiques sonores, de réponses, d’intonation, de résistance, etc. sont identiques.
Si vous êtes un saxophoniste expérimenté, vous vous êtes probablement déjà rendu compte que ce n’est pas toujours le cas. Voir, jamais le cas. Et c’est bien cela qui fait temps polémique, surtout au prix des anches actuellement !

Mais heureusement, il est possible de faire en sorte d’avoir une boîte plus régulière en essayant les petites astuces dont je vais vous parler maintenant !

 

Les accessoires essentiels

Pour palier au manque de régularité inéluctable des anches , il existe quelques accessoires qui pourront vous aider.

Le Reed Tool Universal G4 :

Le Reed Tool G4 est un outil qui sert à retailler les anches. Cet outil est conçu et spécialement usiné pour égaliser la face supérieure des anches et les retailler. C’est un formidable outil pour ne plus jeter vos anches neuves qui ne vous conviendrait pas. Cependant, faites attention tout de même. Utiliser cet outil demande de l’expérience et une certaine connaissance des anches. Commencez par vous entraîner sur les moins bonnes d’entre toutes. Vous finirez par trouver la technique et ainsi arriver au résultat souhaité.

Le retableur :

Cet outil sous forme de table à poncer vous permettra d’aplanir la table de l’anche (le côté plat). Cela peut se révéler essentiel pour certaines anches qui auraient bougé entre la phase de contrôle à l’usine et l’arrivée chez le client. En effet, certaines boîtes peuvent être consommées des années après la production.
Voici le retableur vendu par la marque Vandoren .

Il est tout à fait possible de vous en fabriquer un vous même avec une base métallique ou en bois parfaitement plane et du papier de verre 800 ou 1000 . Cela fonctionne très bien également . J’ai personnellement opté pour un fait maison .

Le coupe anche :

Quand vos anches deviennent trop faibles ou qu’elles sortent faibles de la boîte, le coupe anche est un allié de taille. Vous pourrez grâce à cet outil réduire la taille de vos anches précisément et ainsi en ajuster leur résistance. Il en existe de toutes les sortes. Je vous déconseille ceux en plastique qui ne tiennent pas bien l’anche et dont la taille est assez médiocre. Un bon compromis serait le coupe anche de la marque Marca que je qualifierais de « milieu de gamme ». Cliquez ici pour accéder au produit . Faites également attention à bien le choisir en fonction de la longueur de vos anches ( soprano , alto , ténor , baryton ).

Faites-moi part de votre expérience avec les anches ! Lesquelles préférez-vous ? Quelles sont vos méthodes de conservation favorites ?

 

 

 

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    21
    Partages
  •   
  • 21
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire