Sonny Rollins

Cours de Saxophone: Comment relever un solo

Comment faire pour... 2 Comments

 

Qui n’a jamais rêvé ou fantasmé sur un solo de son musicien préféré ? Qui ne s’est jamais surpris à rêver qu’il était sur une scène devant des milliers de personnes, jouant d’incroyables solos et faisant littéralement lever les foules ? Cela m’est arrivé de nombreuses fois au début de mon apprentissage musical et ça m’arrive encore ! Est-ce possible d’atteindre cet objectif ? La réponse est oui ! Comment ? Nous en parlons tout de suite dans cet article consacré aux relevés de solo.

Sonny Rollins solo
Sonny Rollins

Relever ou transcrire le solo d’un autre musicien, quel qu’il soit, n’est jamais chose facile. C’est cependant une étape essentielle au bon développement de votre jeu musical et en particulier au saxophone. Cela vous aidera à développer votre oreille ainsi que le son, la mémoire ou encore vos capacités d’écoute et de concentration. Pour vous faciliter la tâche, il sera toujours plus facile d’avoir la motivation de le faire en vous mettant au travail sur un solo (ou même sur une phrase de quelques notes) que vous avez envie de savoir jouer. Je vais donc ici, vous partagez une méthode efficace en 3 points pour relever un solo. J’appelle cette méthode, la méthode ECJ : Ecouter, Chanter, Jouer.

 

 

Le choix du solo:

 

Avant toutes choses, il va falloir choisir le solo que vous voulez relever, transcrire. Comme je le disais précédemment, ce n’est pas toujours la tâche la plus aisée. En effet, face au nombre incalculable d’enregistrements disponibles de nos jours sur la toile, nous pouvons facilement nous sentir perdu face à l’immensité du choix. Et puis, nous n’avons jamais un seul musicien favoris, bon nombre d’entre eux nous font rêver.

Il est absolument essentiel de choisir un solo qui va vous challenger.

Attention, je ne parle pas non plus d’un solo de 400 notes à la seconde, mais plutôt d’un solo que vous pensez être atteignable en y fournissant le travail nécessaire. Ça doit être aussi un solo qui vous fait rêver, que vous désirez profondément savoir jouer et ce peu importe l’instrument, que vous voulez transcrire au saxophone. Et oui, ce n’est pas obligatoire de relever le solo d’un saxophoniste !! Si vous êtes face à votre premier relever de solo, se sera certainement plus simple pour vous mais pas une obligation.

Je me suis moi même énormément inspiré du jeu des trompettistes comme Miles Davis , Chet BakerClifford Brown ou encore Russell Gunn ,avec qui j’ai eu la chance de partager la scène, par exemple. Et il n’y a rien de mal à cela, bien au contraire. Cela vous permettra de voir le saxophone sous un angle totalement différent, d’apprendre à jouer de votre instrument autrement. Que du bonheur !!

Je tiens à signaler qu’il faut faire attention au phénomène de démystification.

Il m’est arrivé parfois de me dire : “Waow ! quelle phrase monstrueuse ! mais qu’est ce que c’est que ça ? t’es pas humain toi mec !” et de sauter immédiatement sur mon saxophone pour la transcrire, pour au final me dire :”ouais ok…” et d’avoir au bout du compte, complètement brisé l’élan qui m’avait poussé à le faire. Ce phénomène est susceptible de vous arriver et ce n’est pas grave ! Ça ne doit en aucun cas vous poser de problème et vous empêcher d’en refaire d’autres !

La méthode ECJ:

 

           1. Ecouter

Une fois l’étape du choix franchie, il va maintenant falloir s’imprégner du solo. Pour cela il n’y a qu’une seule chose à faire: l’écouter encore et encore et encore ! Cela peut prendre quelques heures, quelques jours ou même des semaines, peu importe !

À terme,  vous devriez vous sentir investi par le morceau que vous écoutez. Il faut en connaitre les moindres nuances, dynamiques, subtilités mélodiques et harmoniques. Vous devez connaître sur le bout des doigts les breaks du batteur, du bassiste… vous devez aller jusqu’au point de pouvoir anticiper chaque sons dans vôtre tête. En d’autres termes, vous devez avoir une conscience pleine et totale de la musique que vous écoutez.

Faites aussi des écoutes sélectives du morceau. Une première écoute en vous concentrant uniquement sur l’instrument et le solo que vous désirez savoir jouer. Une deuxième en vous concentrant uniquement sur la batterie. Une troisième en n’écoutant que la basse et ainsi de suite. Vous développerez ainsi votre concentration, aptitude indispensable à tout musicien, et l’oreille sélective.

 

N’hésitez surtout pas à pousser le vice en faisant des recherches sur le groupe que vous écoutez. Vous pourrez également vous renseigner sur l’histoire du morceau, du groupe , du musicien que vous cherchez à relever. Cherchez à savoir quel est le contexte historique dans lequel le morceau a été enregistré etc . Tout cela vous permettra d’élargir votre culture musicale et de découvrir des choses auxquelles vous n’auriez jamais pensé auparavant.

Je le répète, ce processus peut être long et c’est tout à fait normal. Il ne faut pas oublier que c’est en forgeant que l’on devient forgeron et plus vous vous exercerez, et plus ça deviendra facile, jusqu’au point ou une unique écoute pourrait vous suffire. (Personnellement je n’y suis pas encore quand la musique est très compliquée, mais ça vient, les choses simples ne me posent absolument plus de problème à relever.)

 

          2. Chanter:

Maintenant que vous ne faites plus qu’un avec la musique, il est temps de passer à l’étape suivante: Extérioriser.

Pour cela, rien de mieux que de chanter. La voix est le premier instrument de l’homme et le plus naturel qu’il soit. Nous savons tous chanter. Certains chantent naturellement juste , d’autres chantent faux mais tout le monde chante!

Attention, loin de moi l’idée de vous demander de chanter comme Alicia Keys, Ella Fitzgerald ou Frank Sinatra, ce n’est absolument pas le but de la manoeuvre ! Le but est de prendre conscience à travers le chant, des notes et intervalles utilisé par le musicien. C’est aussi un moyen efficace de vous approcher au mieux de l’articulation et du phrasé.

Chanter est un bon levier pour simuler des inflexions ou des articulations que vous ne seriez pas en mesure de reproduire au saxophone pour l’instant. Ça peut être des bendings de guitares, si vous relevez un solo de guitare, des inflexions possibles qu’avec la voix, si vous relevez un chanteur etc… Encore une fois , si ce n’est pas possible de les retranscrire pour l’instant ce n’est pas grave. Patience, le temps est votre meilleur allié. L’apprentissage de la musique prends du temps, il faut l’accepter .

Entrainez vous donc à chanter inlassablement le solo du mieux que vous le pourrez, en boucle. Dans la voiture, sous la douche , à vos enfants, peu importe. Faites le, jusqu’a ce que vous puissiez “coller aux fesses” de la musique, que votre voix et le disque soient en parfaite symbiose. Il faut que vous ayez une impression d’unité parfaite.

 

          3. Jouer

Nous arrivons maintenant à l’étape finale: Jouer le solo tant écouté au saxophone. 

Il va falloir trouver les notes sur le saxophone. Si les étapes précédentes ce sont bien passées vous êtes maintenant capable de chanter le solo parfaitement ou presque. Utilisez donc cette capacité à bon escient.

Chantez d’abord la première phrase du solo (ou les premières notes si elle est trop longue) puis essayez de trouver les notes sur le saxophone. Prenez le temps nécessaire pour que la première phrase soit claire et jouée correctement. Ne passez pas à la deuxième phrase si ce n’est pas le cas.

Chanter ensuite la deuxième phrase, répétez l’opération, ainsi de suite. Une fois les deux premières phrases acquises, enchainez-les. Apprenez-en une troisième et enchainez les trois etc… et ceci jusqu’au bout du solo.

Si vous n’arrivez pas à trouver les notes comme ça, instinctivement, vous pouvez vous aider d’un logiciel comme transcribe notamment. Ce petit software vous permettra de ralentir la musique sans en changer le Pitch, de mettre des phrases en boucle ou de changer la tonalité du morceaux si vous voulez travailler le solo dans tous les tons (le fin du fin mais EXTREMEMENT CHRONOPHAGE).

Une fois que  vous n’avez plus de problème avec les notes, intéressez vous au phrasé, à l’articulation etc… Essayez de ressembler le plus possible au musicien que vous écoutez. Il ne faut surtout pas en avoir peur ! C’est extrêmement formateur et vous vous découvrirez sous un autre angle. Jouez sur le disque encore et encore!

Cependant faites attention car certains musiciens en abusent et vont jusqu’a devenir de pâles copies de leurs idoles. Ne tombez surtout pas dans ce travers !!!  Le but du relever de solo est d’accroitre son vocabulaire musical, de travailler le son, le phrasé , mais en aucun cas de vous dépersonnaliser, bien au contraire !

Enfin si votre mémoire est susceptible de vous faire défaut ( ce qui est mon cas 🙂 ), écrivez le solo sur partition. Si vous avez du mal à l’écrire parce que  vos compétences en solfège sont trop faible, arpentez le net en quête d’une partition. Il serait dommage qu’après quelques mois vous l’ayez oublié et qu’il n’y en ai aucune trace écrite.

Bonus (c’est cadeau 😉 )

En bonus et illustration de cet article, je vous propose le relever d’un solo de Chet Baker aka le maitre du silence. Ce solo provient d’un blues qui s’intitule Shifting Down qu’il a interprété Live au mythique Ronnie Scotts de Londres en 1986. Il était ce soir là, accompagné de Riccardo Del Fra à la contrebasse et de Michel Grailler au piano. C’est un solo qui encore une fois est simple, extrêmement concis et efficace. Du Chet dans toute sa splendeur !!

Vous trouverez Shifting Down à 11min50 dans la vidéo, cependant je vous conseil vivement d’écouter le live en entier, la musique est magnifique.

J’ai relevé ce solo au saxophone alto, la partition ci-jointe est donc en Eb (mi bémol).

Relevé Shifting Down Chet Baker – Alto Sax

 

N’hésitez pas à me faire part de vos choix de solos, de vos réussites ou de vos difficultés dans la section commentaires de l’article. Vous pouvez aussi utiliser le formulaire de contact!

 

Tous à vos saxos et bon courage!

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    7
    Partages
  •   
  • 7
  •  
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Cours de Saxophone: Comment relever un solo

  • Thomas Wodarczyk

    Super boulot, Benjamin !
    Ton article est très intéressant, même pour quelqu’un qui ne joue pas de saxophone car applicable à n’importe quel instrument.

    • Benjamin Dubray Post author

      Merci Thomas!

      Je suis heureux que ça te plaise! En effet cette méthode est extrêmement efficace pour n’importe quel instrument.

      N’hésites pas à partager le blog ou cet article en particulier si tu le souhaites.

      Bonne continuation à toi!

Laisser un commentaire