Les 10 saxophonistes qui m’ont le plus marqué (partie2)

Saxophonistes 0 Comments

6. Kenny Garrett

Kenny Garrett saxophoniste
Kenny Garrett

Kenny Garrett est un saxophoniste jouant essentiellement l’alto, bien qu’il ait enregistré au côté de Terence Blanchard au ténor sur le disque « Romantic Defiance ». Il est né en 1960 à Detroit et commença lui aussi le saxophone très jeune. Après être passé par les grands orchestres de Duke Ellington (dirigé par son fils Mercer à l’époque) et de Mel Lewis, il enregistrera son premier disque en tant que leader en 1984, « Introducing Kenny Garrett ».
Une fois de plus dans l’histoire, Miles Davis, musicien visionnaire et incroyable dénicheur de talents, repéra Kenny et lui proposa du travail. Et c’est comme cela que je fis moi même ma rencontre avec lui : en écoutant Miles Davis.
Je me rappelle de ce samedi soir d’hiver où nous regardions des DVD de concerts avec mes amis autour d’un verre. C’est tout excité que je rapportais ce soir-là ma dernière trouvaille en date, un DVD de Miles Davis live à Munich en 1987. Je ne connaissais pas encore cette période du groupe de Miles et c’est avec stupeur que je découvris Kenny Garrett.

Le son, bon sang, mais quel son !! Comment cela est-ce possible ? À cette époque je jouais déjà énormément de saxophone et jamais je n’aurais pu imaginer qu’un saxophone alto puisse sonner comme cela. Je suis resté scotché à l’écran de TV pendant plusieurs heures, me repassant en boucle ses solos.
Malgré des idées, des phrases, des intonations, des articulations incroyables, je suis resté abasourdi par le son. Une nouvelle page de l’histoire du saxophone s’était ouverte et n’était pas près de se refermer !
En effet, je pense à titre personnel qu’il y a clairement un avant et un après-Kenny Garrett. De ce fait, je le considère comme un maître et une personnalité incontournable de l’histoire du saxophone. C’est un grand débat dans la sphère saxophonistique, mais il faut prendre conscience que nous vivons dans l’aire Kenny Garrett, comme les générations précédentes ont eu la chance de connaître l’aire de John Coltrane.
Je ne saurais vous conseiller un disque ou une écoute en particulier tant ils sont aussi magnifiques les uns que les autres. Bref, vous l’aurez compris, Kenny Garrett est pour moi le saxophoniste le plus important du 21ème siècle. Il n’est à manquer sous aucun prétexte !
Vous trouverez sa discographie en cliquant ici. Prenez le temps, vous ne serrez pas déçu.

 

7. Baptiste Herbin

baptiste herbin
Baptiste Herbin

Originaire de Chartres, Baptiste Herbin est une jeune découverte pour moi et pas des moindres ! Cela fait à peine quelques années que je connais sa musique et il me ravit les oreilles chaque seconde. Incroyable virtuose, il me donne l’impression de ne pas avoir de limites. Baptiste propose une musique pleine de sens et bourrée d’histoire. J’ai l’impression d’entendre une parfaite synthèse de l’histoire du jazz quand je l’écoute. Qu’il joue des standards comme CherokeeAll the Things You Are, ou ses propres compositions comme Dreams and Connections ou encore Kitana Ko (tiré de l’album Brother Stoon nommé aux victoires du jazz en 2013), tout est toujours extrêmement précis, ciselé à l’or fin et d’une incroyable maîtrise, peu importe les risques qu’il prend.
Le son qu’il développe dans son saxophone est évidemment identifiable dès la première note (la marque des grands !). Il se caractérise par sa largesse, bien sûr, mais aussi par sa versatilité explorant les méandres sonores de l’instrument. Toutes les subtilités de timbres, d’harmonique ou de couleurs sont utilisées.
Baptiste me touche particulièrement parce qu’il nous donne en permanence la sensation de comprendre ce qu’il veut communiquer. Tout est toujours clair, limpide, évident et c’est rare ! Cela fait de lui un parfait candidat à étudier. Si vous voulez apprendre l’histoire du saxophone qu’elle soit, jazz, classique, Funk ou que sais-je encore, c’est lui qu’il faut écouter. Personnellement, dès que j’ai le temps, je le fais avec plaisir. J’en ressors toujours grandi et avec de nouvelles idées en tête.
Baptiste Herbin est maintenant un saxophoniste incontournable de la scène internationale, jouant auprès des plus grands musiciens de sa génération et des générations précédentes. Ceux qui s’intéressent au saxophone doivent le suivre et ne plus le perdre de vue !

8. John Coltrane

john coltraneConsidéré comme le plus grand saxophoniste de l’histoire, John William Coltrane a non seulement contribué à la popularité du saxophone, mais a aussi marqué par sa musique, son dévouement et sa spiritualité. En effet, son aura dépasse de très loin les frontières de la musique. Son album « A Love Supreme » en est la parfaite illustration. C’est probablement pour cela que même les néophytes et non-initiés à sa musique apprécient ce disque. Quelque chose de bien plus grand que les notes s’en dégage.
Cependant, mon premier contact avec John Coltrane n’a pas été si évident que cela. La première fois que je l’ai entendu, un drôle de sentiment s’est emparé de moi. J’étais très jeune, quelque chose comme 7-8 ans, et l’album « My Favorite Things » m’a laissé perplexe. Bien loin du Free Jazz qu’il proposa par la suite, la musique été certainement trop pointu pour mes jeunes oreilles. Néanmoins, je me suis quand même aperçu que j’étais en train d’écouter quelque chose de très différent et cela a totalement bouleversé ma façon d’appréhender le saxophone. Un son encore une fois hors du commun, mais pas que. Je ne me rappelle pas si j’avais senti cette connexion avec le divin ou je ne sais quelle entité supérieure, mais dans tous les cas une sensation étrange était bel et bien là. À n’importe quel âge nous pouvons ressentir ce genre de chose même s’il est difficile de le décrire.
C’était la première fois que je ressentais à ce point le dialogue entre les quatre musiciens du groupe. C’est alors que je compris que la musique ne se faisait pas toute seule, mais ensemble. Avec le recul, c’est sans aucun doute la meilleure leçon que  j’ai reçue de ma vie même si à cette époque-là il m’était difficile de m’en rendre pleinement compte.
Si la musique de John Coltrane vous intéresse, il existe une multitude d’ouvrages sur le sujet. De la simple biographie aux bouquins traitant de la métaphysique de la musique de Coltrane, il y en a pour tous les goûts. Je vous conseille à titre personnel, l’excellent documentaire « Chasing Trane » actuellement sur NetFlix, mais aussi disponible en DVD et Blue Ray.

9. Vincent Herring

Vincent Herring
Vincent Herring

Saxophoniste malheureusement peu connu hors du milieu du jazz, Vincent Herring est cependant un musicien influant et très brillant. Après être rentré en qualité de lead alto à l’United States Military Academy Band, il collabora avec de prestigieux musiciens comme Dizzy Gillespie, Cedar Walton, Freddie Hubbard, Nat Adderley, Art Taylor, Roy Hargrove, le Phil Woods Sax Machine ( quartet de Phil Woods augmenté de 3 saxophonistes supplémentaires).
Pour ma part, je l’ai découvert avec le Cannonball Adderley Legacy Band, groupe dirigé par Louis Hayes (le batteur attitré de Cannonball pendant des années).
Moi qui étudiais à cette époque le style d’Adderley, mes recherches m’ont vite menée à lui. Une fois de plus, j’ai été littéralement choqué par le son de ce saxophoniste. La projection est impressionnante. En plus de cela, Herring a parfaitement intégré le jeu de Cannonball et nous en redonne une parfaite synthèse. Cela m’a permis, grâce aux prises de sons modernes, de pouvoir toucher de plus près l’essence du son des saxophonistes des années 50-60 tant il en restitue les plus infimes subtilités.
Vincent Herring se revendique comme un défenseur de l’histoire de la musique afro-américaine. Il nous montre au travers de son œuvre à quel point cela est vrai. Il ne franchit, que très rarement les frontières du jazz dit « Revival » et ceux, pour le plus grand plaisir de nos oreilles.

10. Maceo Parker

Maceo Parker

Le roi incontesté du funk, Maceo Parker est le premier saxophoniste que j’ai relevé. Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Maceo fut le saxophoniste Baryton puis Alto de James Brown. Il jouera pendant 25 ans aux côtés du godfather en contribuant aux plus grands tubes avec son saxophone et sa créativité. Fatigué de l’exigence et de l’autoritarisme de James Brown, il lança sa carrière solo au côté des JB’s Horns avec Pee Wee Ellis et Fred Wesley, mais aussi en tant que leader des sections de cuivres de Gorges Clinton et de Bootsy Collins.
Il s’impose définitivement comme le maître de la gamme pentatonique qu’il a retourné dans tout les sens depuis toutes ces années. Véritable batteur au saxophone, son style se caractérise avant tout par une solidité rythmique à toute épreuve. Qu’il joue seul ou accompagné, Maceo vous fera hocher la tête même dans vos plus mauvais jours.
Voilà un autre parfait candidat pour vous aider à commencer l’improvisation au saxophone. Il propose en effet un concentré d’efficacité.
Son album le plus connu est sans doute « Life on Planet Groove » enregistré en 1992. Dans cet album (comme dans les autres d’ailleurs), la musique est bourrée de bonnes énergies. Maceo est véritablement en feu et capable de soulever les foules avec quelques notes seulement. Comme il le disait lui même dans une interview accordée au Webzine Fonkadelica :

J’adore la scène et j’aime tout autant la musique. Je crois que nous en avons tous besoin en tant qu’individu. La musique, la scène, comme tous les arts, sont là pour nous aider, pour changer nos humeurs, nos émotions. C’est une aide pour affronter la vie. Lorsque je suis sur scène, particulièrement lors de festivals regroupant plusieurs artistes, et que je voie tous ces gens heureux, dansant toute la journée, cela me rend heureux. Politique, religion… tout cela est effacé. Il n’y a plus de différence et tu le sens sur scène et c’est bon ! C’est ce que j’aime et c’est ce qui me pousse à continuer. C’est mon inspiration.

Maceo Parker propage les bonnes vibrations partout où il joue et c’est pour cela que nous l’aimons tant !
Si vous avez aimé cet article, que vous désirez des précisions ou que vous avez des remarques concernant les saxophonistes dont je parle, n’hésitez pas à commenter ou à me contacter par le formulaire de contact.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    3
    Partages
  •   
  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire