Podcast – Mon avis sur les saxophones vintages

Podcast 18 Comments

Cliquez ici sur “Play” pour l’écouter ou faites un clic droit puis cliquez sur “télécharger” pour le recevoir directement sur votre appareil (par exemple pour l’écouter sur votre smartphone!)

 

Je vous propose un podcast consacré aux saxophones vintages.

 

C’est la première fois que je me prête à l’exercice et ce n’est pas si simple. Soyez indulgent, il y aura sans doute quelques bafouilles !

Dans ce podcast,  je vais vous partager mon avis et mes conseils sur les saxophones vintages. Mon avis est issu de ma propre expérience avec ces saxophones.
Je commence le podcast en répondant aux questions les plus souvent posées au sujet de ces instruments :

• Qu’est-ce qu’un saxophone vintage ?

• Sont-ils justes ?

• Sont-ils fiables ?

• Pourquoi acheter un tel saxophone ?

• Quelles sont les marques de saxophones vintages ?
Je vous parle ensuite de 4 saxophones vintages que j’ai possédés ou essayer et qui me semblent un très bon point de départ :

• le Conn Transitional

• Le King Zephyr

• Le S.M.L Révision D

• Le Martin Committee III (The Martin)
Enfin, je termine par vous parler des Stencils qui représentent pour moi une excellente alternative aux saxophones cités plus haut.

 

 

Comme promis, voici les liens et sources dont je vous parle dans le Podcast

 

Les numéros de série des saxophones ( source: saxophone.org )

Le site de Paul Lindemeyer. Je vous encourage à le suivre sur Facebook, il y donne énormément d’informations concernant les saxophones Conn.

La vidéo “Review” de Matthew Stohrer sur le saxophone S.M.L Révision D.

La longue liste des Stencils du site School of the Rock (Bonne recherche)

 

 

 

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    14
    Partages
  •   
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  

18 thoughts on “Podcast – Mon avis sur les saxophones vintages

  • François

    Bonjour et bravo pour votre article et podcast sur les saxophones Vintage. Extrêmement intéressant et documenté.
    Pensez-vous que les saxophones modernes peuvent égaler les performances acoustiques des saxophones vintages ? Sinon, selon vous quelle serait la raison de cet “avantage” des saxs vintages ? N’y a-t-il pas une part subjective “d’affectif” dans cela ?
    Merci pour vos réponses.
    Cordialement

    • Benjamin Dubray Post author

      Bonjour François et merci pour ce commentaire!
      Sur le papier, je pense que la science pourrait nous prouver que les saxophones modernes ont de meilleures performances acoustiques que les saxophones anciens. Mais au final, la musique est bien plus que de la science. Je remarque simplement par mon expérience que ces saxophones ne vibrent pas de la même manière. Et comme tu le dis, tout cela est probablement subjectif. D’un autre côté, il est certain que la matière elle même bouge au travers du temps. Est-ce cela qui donne une si grande singularité à ces instruments? Il faut le demander à un facteur/réparateur de saxophones (ce qui est en prévision sur le blog!). Au final le plus gros avantage est probablement de pouvoir s’offrir un saxophone d’une excellente qualité pour la moitié du prix d’un saxophone moderne professionnel aujourd’hui ( hors mis les légendaire Mark VI, bien trop sur côtés à mon humble avis).

    • Benjamin Dubray Post author

      Je tiens à préciser un fait qui répond plus précisément à ta question. Le procédé de fabrication à changé avec l’ère d’industrialisation. Les fabricants ne peuvent plus utiliser le même alliage de laiton qu’à l’époque à moins de tout façonner à la main. Ce qui reviendrait avec la main d’oeuvre actuel à un saxophone qui pourrait couter surement entre 15000 et 20000€ ! Les saxophones vintages étaient façonnés à la main sur un gabarit qui permettait d’utiliser un alliage plus dense et riche en vibrations. Maintenant les tubes sont fabriqués par procédé d’expansion à haute pression dans un moule ce qui oblige l’utilisation d’un laiton plus souple pour éviter la casse. Le métal va donc naturellement être moins riche en résonance.

    • François

      Merci pour ces précisions importantes.
      Instinctivement, je partage cet argumentaire car effectivement, je pense que la réponse vibratoire d’un instrument est liée aux caractéristiques du matériau qui le compose.
      Pourtant, certaines théories tendent aussi à dire que ce n’est pas d’ordre 1 mais que le principal dans le son est la géométrie (de l’instrument ou du bec par exemple).
      Je ne sais pas quelle est la géométrie d’un sax vibrato en plastique, mais le son n’est sans doute pas le même que celui d’un King super 20…

  • Jc

    Salut, il y a aussi les buescher, notamment les buescher true tone I et true tone 2 qui sont de superbes sax qui ont un son très sombre et chaud, mais assez vieillot, assez sous-côté par rapport à conn.

    On peut avoir un très bon buescher true tone I pour 1000-1500 en alto.
    Sinon trés bon podcast mais tu pourrait faire des podcast sur différentes marques.

    Ayant testé des c-melody, je trouve par exemple que les c-melody buescher sont les meilleurs, plus chaud, plus rond et plus juste que les c-melody conn ou même king.

    J’apprécie énormément les bueschers, son en revanche un peu plus “éteint” que chez conn ou king. Il faudrait évoquer la marque buescher. Tu as tellement raison sur les stencils, qui parfois sont très bons, comme habbott (fabriqué par buescher) j’ai conseillé un anglais d’essayé le habbott premier c-melody, avec un bec otto link à 300, finalement après l’avoir esssayé à sax-machine, il l’a acheté pour 1000 balles avec bec et ligature. Alors qu’il ne devait pas trop depensé.

  • Jc

    Bon podcast mais faut évoquer plus de marque, passez sur buescher. Car chez buescher, on en trouve pas mal à des prix abordable, l’un des meilleurs les true tones I et II sont facilement trouvable à 1000-1500 euros,

    quelques critiques,
    1) tu n’as pas alerter que dans les saxophones ténors vintage parfois se cachent parfois sous le noms ténors, en vérités des c-melody (ou ténor en ut) qui ne sont pas du tout pareil et très différents des ténors. Cela peut être déroutant et ultra-frustrant pour un début vintage sauf si c’est ce que l’on recherche.

    2) Ensuite pas trop axés sur les dangers des vintages (casseroles, prix excessif pas forcement le reflet de la qualité…etc., éviter ce milieux lorsque l’on est débutant)

    3) tu n’as pas évoqué de becs conseillés, cela aurait pu aidé certains.

    4) Tu n’as pas déconseiller certaines marques et le pourquoi.
    Il faudra en refaire un sur les vintages mais en complétant pour les initiés.

    Sinon j’ai conseillé un c-melody habbott premier à un anglais, un stecils avec l’intérieur plaqué or et argent brossé à l’extérieur. Je le trouvais extrement proche de mon buescher true tone I, donc pas d’intérêt à ceux que je l’achète. Il voulait un selmer mais trop cher, finalement il a acquis un c-melody stencils dont il est vraiment ravis et ne joue plus que du c-melody. Et mille euros à peine : 700 balles le sax et le bec otto link à 300 ou 250 euros.

    Dernier point pas tout à fait d’accord avec ce que tu dis liée à l’ergonomie, chez syos lors d’une session jam, ils avaient un guest star d’un jazzman américains avec un superbe niveau mais quand il a essayé mon c-melody, il a galéré à mort car il jouait exclusivement du ténor et la taille du c-melody (un format ténor plus petit) l’a beaucoup dérouté, cependant niveau son, on m’a fait le compliment que le son quand je jouais était très bon et très beau, très expressif et qui réagit très aléatoirement en fonction des becs, et qu’il y avait toujours cette surprise et la réaction est très imprévisible.

    • Benjamin Dubray Post author

      Merci pour ces commentaires JC! Je suis heureux que le sujet t’intéresses. Je n’ai volontairement pas parlé des saxophones Buescher, pour la simple et bonne raison que je n’en ai jamais eu entre les mains. Je sais qu’ils ont une excellente réputation et je te remercie d’en parler.
      En ce qui concerne les dangers du vintages j’y reviendrai dans un prochain épisode ne t’inquiète pas! Ce podcast est essentiellement destiné à des saxophonistes qui découvrirai le vintage. Les saxophones que j’évoque sont des valeurs sures sur lesquelles ont peut se tourner les yeux fermés!
      Pour les becs, je vous prépare un petit quelque chose qui devrait (je l’espère) plaire même au plus spécialistes d’entre vous!
      Je ne pouvais traiter tout ces sujets dans un seul podcast, après avoir parlé de quelques saxophones seulement, il faisait déjà plus de 30 minutes.
      Je me rends compte que le sujet intéresse beaucoup, c’est la page la plus consulté du blog pour le moment. Je vais donc tout mettre en œuvre pour compléter tout cela dès que possible.

  • François

    Encore une fois merci pour ce sujet qui ouvre les discussions sur les sax vintage.Ultra intéressant et nul doute que cela va déchaîner les passions.
    Pour ou contre, avantages inconvénients, dans tous les cas cela apportera beaucoup d’éléments de réflexion qui permettront de faire un bon choix que le jour viendra.
    J’attend avec impatience le sujet sur les becs.
    JC, apparemment tu es calé en C-Melody, comment choisir ? As-tu des “bons plans” ? Il se dit parfois que le C-Melody est “terne” voir dissonant par rapport à l’alto ou au ténor ?
    Merci d’avance.

  • Jc

    Alors François, il faut le choisir en fonction d’un coups de coeur et d’une envie de son très bien particulier. Je peux te dire que j’ai vu un superbe conn c-melody sur le bon coin pour 1000 euros a Lyon.
    Ensuite essayé et essaye et essaye n’importe quel bec, on dit souvent que chaque bec sonne différemment, c’est encore plus vrai pour les c-melody, pour ce qui concerne la dissonance, c’est vrai qu’ils ne sont pas des foudres de guerre ceci étant dit, ils sonnent bien quand la qualité est là. Sinon oui parfois cela sonne faux mais ce n’est pas vraiment faux, c’est faux sans être faux, on ne s’est jamais quand on joue réellement “vrai” vu la beauté sonore qu’offre l’instrument. Sinon le son, ce n’est pas particulièrement terne, c’est juste que l’on est sur un instrument souffrant ou malade de 2 problème, on a la puissance du ténor sans vraiment l’avoir, on est plus puissant et percutant que l’alto mais sans vraiment atteindre le ténor, de plus avec un son “non réveillé” ou endormis (appelle cela comme tu veux) on faire perdre ses lettres de noblesses.
    Les bons plans pour un c-melody, 2 marques ont vraiment très bien réussit a exploiter le c-melody : deux marques aujourd’hui disparu.

    2 philosophie de son et même de format différent :

    1) d’un côté les c-melody conn, qui partagent 2 formats, les plus anciens conn ont une forme de mini ténor (col de cygne) et les plus jeunes ont un bocal droit et ont la forme d’un alto XXL avec un sont plus dynamique, plus froid, plus métallique et moins ergonomiques et plus juste et/ou justesse plus facile a obtenir (pour les formes gros alto)

    2) les bueschers qui ont opté et garde cette forme de mini ténor, plus chaud, plus rond, son plus profond, moins dynamique, moins juste du a sa forme de mini ténor : moins équilibre que le format alto.

    Les bueschers sont assez côtés mais beaucoup moins que conns, moyennant 800-2100 en fonction de l’état, et si c’est un magasin qui le vend ou un simple particulier.
    Les conns sont souvent plus cher et voir beaucoup plus cher, moyennant un budget plutot 1200-2600 euros max.

    Après pour les c-melody , les les stencils buescher et conn qui restent une très bonne alternative, faut juste éviter les Martins (pas top, ergonomie pas top, cletage pas top, son pas tip-top) et les Kings (qui sont les plus faux, qui sont les pires daubes).
    Attention Martins et King sont de très bonne marques de saxophones mais pas de bonne marque en saxophone c-melody.

  • François

    Merci JC pour ces précisions sur les C-MELODY.

    Et la question qui vient derrière (ouverte à tous) : que penser des sites internet aux états-unis spécialisés en sax vintage ? (Getasax, the boston sax shop, KB sax, etc…)
    Est-ce un bon plan pour se procurer un sax vintage ?

    • Benjamin Dubray Post author

      Ces sites sont très bien si tu veux te procurer des pièces rares. Certains modèles de saxophones se trouvent encore difficilement en France. Il ne faut pas oublier que bon nombre de ces instruments ont été fabriqué aux USA. Brian de Getasax travail en collaboration avec les meilleurs luthiers du pays comme Matt Stohrer ou encore Carlo Cennamo qui sont d’éminents spécialistes des saxophones vintages. Jack Funickane du BSS travail également extrêmement bien. J’ai moi même acheter mon King Super 20 chez Tenor Madness lors d’un voyage aux États Unis , il m’était impossible de trouver les bons numéros de séries en France. D’ailleurs, je suis toujours à la recherche d’un Zephyr Spécial qui m’est difficile de trouver malgré des mois de recherche déjà.
      Si les saxophones sont à ce prix c’est qu’il y a des raisons: La rareté, la qualité de restauration, qui a travaillé dessus, la qualité elle même de l’instrument ( car tu le sais ils étaient fait en grande partie à la main donc inégaux) etc…
      Il ne faut pas non plus négligé les frais engendrés par l’importation (taxe douanière etc…)

      Attention les magasins que l’on trouve en France sont également très bon mais certains modèles y sont très rare.

  • Jc

    Non car beaucoup trop cher, les véritables bons plans, sont les magasins sax parisiens.
    Pourquoi tu voulais un c-melody françois

  • François

    Les magasins de sax parisiens ne sont pas bons marché non plus, enfin ceux que l’on trouve sur internet. Et pas beaucoup de vintage américain.
    Tu as des adresses particulières ?
    Oui, j’aimerais bien trouver un c Melody vintage pour compléter ma collection entre alto et ténor et peut être serait ce une révélation ! 😀
    Les marques françaises des années 20-30 ne se sont pas lancées dans le c Melody ?

  • Jc

    Si mais très peu, hélas, les c-melody français n’existe quasiment pas, et de toute façon, comme je te l’ai déjà dit les buescher et conns, sont les meilleurs, j’ai payé le miens 2000 balles avec tous le set-up (3bec dont 2 métal et un lebayle à 500balles) les paquets de anches de ténors, le trajet en train.
    Mais sinon il était vendu à 1300 euros.

    Non, les magasins de sax à paris sont relativement au niveau du marché. Chez sax-machine, ils en ont de temps en temps. Jf sax en vend un, c’est un wurlitzer, stencil de buescher ou conn me semble-t-il pour 1300.

    Après les c-melody sont très rare de base, très peu en ont et très peu en vendent, donc le prix se réhausse. Tu peux trouve cependant des c-melody aux alentours de 600-800 en France mais soit 1) un mecs qui cherche à s’en débarrassé 2) un mec qui se fiche de la valeur, et ne veux que le vendre 3) un mec qui n’y connait rien.

    Les saxophones américains suivent la côte françaises, buescher par exemple n’est pas trés côté en amérique (beaucoup moins que conn) mais en amérique c’est un peu l’inverse, les buescher en bonne état se font beaucoup plus rare que les conns.On trouve souvent des buescher aux usa à 300 dollars mais faut tout le refaire pour le faire fonctionner (le retapé à mort) soit prés de 1000-2000 balles de restaurations.

  • François

    Merci pour ces précisions et ces témoignages et merci à Benjamin de nous donner l’occasion de partager sur ces sujets.
    A bientôt

  • Jc

    En revanche benjamin, pourrais-tu faire un podcaste sur les différents types de saxophones, tu ne parlerais que des 7 principaux du sopranino aux basses, et avec les marques phares et principales caractéristiques de chaque instruments avec surtout dans qu’elle mesure on l’utilise plutôt qu’un autre, et conseiller les saxophones pour les débutants et expliquer pourquoi l’alto et le ténor sont les principaux conseillers.
    En nous parlant de bonne mais aussi de mauvaise marque.

    François, pourquoi pas investir dans le plus mignon et le plus gracieux des saxophones : le sopranino.
    Il faut savoir que je suis avant un sopraninoiste plutôt qu’un c-melodiste ou un altiste.
    Mon saxophone principal de tous les jours est un saxophone sopranino datant du début XXième siècle à double clef d’octave.

    PS je sais que tu as fait un article similaire, mais là le podcast doit s’appuyer sur l’utilisation de ces différents saxophone est le pourquoi il existe.

    Pourquoi pas un topic ou podcast , spéciale découverte qui s’intitulerait : Le saxophone sopranino, un sombre destin méconnue de tous. Qui parlerait et ferait découvrir un saxophone mais aussi un instrument hors-norme qui est méconnue et inconnue pour la plupart des gens, c’est un de mes dure combats, et je penses que faire découvrir cet instrument peut amener certain à vouloir en faire et faire vivre l’instrument à la très mauvaise réputation.

    • Benjamin Dubray Post author

      Merci pour toutes ces idées JC ! Ça serait en effet très intéressant pour la communauté. Je tacherais d’y répondre dès que possible, mais il faudra probablement attendre un peu. Entre les articles en cours, la chaîne qui ouvre, les cours que je donne et la famille, tout cela n’est pas simple. Mais je ferais bien entendu de mon mieux pour satisfaire tout le monde.

Laisser un commentaire