Saxophone et transposition

Saxophone et transposition

Saxophone et transposition

saxophone et transposition

Le saxophone fait partie de ces instruments bizarres avec lesquels on ne joue pas les notes écrites sur la partition et pourtant avec le bon doigté ! On dit que c’est un instrument transpositeur.

Saxophone et transposition, une histoire compliquée ? Les instruments transpositeurs sont construits de telle façon que la tonalité de l’instrument (la fréquence fondamentale) n’est pas forcément un DO en son réel (c’est à dire le son de la note DO du piano).

Nous allons voir les raisons de cette étrangeté et regarder comment transposer en fonction du saxophone pour jouer avec les copains.

La dure loi des tuyaux

Un peu de physique pour commencer, pas du sport, je parle de la science physique.

  • La fréquence d’un son quel qu’il soit dépend de la longueur de la colonne d’air.

Le saxophone est un cône tordu avec des trous. La note correspond au nombre de trous bouchés.

  • Ce tuyau est un résonateur d’onde sonore dont la fréquence de résonance la plus grave s’appelle la fondamentale suivi d’une série de sons plus aigus avec un intervalle identique qui sont des multiples du son fondamental. Ces sons sont appelés des harmoniques.

Pour les saxophones (les trompettes également), les dimensions de l’instrument leur donne une tonalité propre. Cela dépend notamment de la longueur de l’instrument.

Plus le tuyau est court plus la note est aiguë et inversement. Plus c’est petit, plus c’est haut. Un soprano c’est petit donc c’est aigu, un baryton c’est grand donc c’est grave. Trop facile !

  • Figurez vous que les lois de la physique ( notamment la loi de Bernoulli pour les tuyaux ouverts ) donnent précisément la fréquence fondamentale d’un tuyau en fonction de sa longueur L et de son diamètre d, et de la vitesse du son dans l’air V (344 m/s). Vous me l’accorderez, un cône c’est presque un tuyau (mais ça s’écrit pas pareil).

A vos calculatrices : la fondamentale du sax alto

.Calcul de la fréquence fondamentale

alto : Longueur = 1.20 m, Diamètre = 0,1 m (environ 10 cm). En appliquant la formule on trouve f = 134 Hz, ce qui fait (à peu de chose près) un Ré bémol 3.

Lorsqu’on ferme toutes les clefs de l’alto, quelle note est jouée ? Un Ré bémol ! Comme l’alto est un instrument transpositeur en mib, le ré bémol pour un pianiste correspond au si bémol de l’alto.

Merci à Syos pour l’explication.

Simplifier la vie des instrumentistes

On comprend mieux pourquoi il faut tirer le bec vers soit lorsque l’on joue ‘trop haut’ et le pousser quand on est trop grave. On joue avec la longueur de l’instrument.

Dans la famille des saxophones, on trouve donc le même instrument avec une taille différente donc avec différentes fréquences fondamentales, mais avec les mêmes doigtés pour chaque note. C’est pour cette raison qu’on les appelle des instruments transpositeurs.

La transposition au saxophone est, en fait, une convention d’écriture qui permet aux musiciens de pouvoir jouer différents saxophones, alto, ténor ou baryton sans avoir à changer de doigté ni de technique.

Donc, le soprano, dans le registre aigu, le baryton, dans le registre grave, et tous les autres membres de la famille des saxophones ont le même doigté pour chacune des notes écrites mais un son différent pour chaque note entendue.

Un saxophoniste n’aura donc à apprendre qu’une série de doigtés pour pouvoir jouer des différents types de saxophone. C’est sa partition qui sera adaptée par transposition en fonction de l’instrument.

Ça serait un véritable casse tête d’avoir des doigtés différents en fonction des notes et du saxophone. En d’autres mots, ce sont les gentils compositeurs qui ont géré la transposition sur les partitions pour simplifier la vie des instrumentistes.

La gamme de référence étant la gamme de Do, nous aurons toujours le même intervalle de décalage entre la note réelle (le Do par exemple), et la note jouée (Si bémol pour un instrument en Si bémol) et ceci sur toute la gamme.

Saxophone et transposition : mode d’emploi

Une façon simple de se rappeler comment transposer d’un instrument à l’autre est le cycle de quintes, qui montre le nombre de dièses et bémols pour chaque tonalité.

Pour transposer de do à si bémol (soprano et ténor), il suffit de se déplacer de deux positions vers la droite le long du cercle. Une chanson écrite en do majeur pour flûte serait écrite en ré majeur pour un saxophone ténor, et une chanson écrite en sol majeur serait transposée en la majeur.

Pour transposer de do à mi bémol (alto et baryton), il faut se déplacer de trois positions vers la droite.

Et donc si on passe du ténor à l’alto, on se déplace d’une quinte vers la droite.

saxophone et transposition

Détails sur l’écriture solfégique et les tessitures

Le saxophone baryton est un instrument transpositeur en Eb, il s’écrit une treizième majeure au-dessus du son réel, exclusivement en clé de sol.

voici la tessiture du sax baryton :

saxophone et transposition

Le saxophone ténor est un instrument transpositeur en Bb, il s’écrit une neuvième majeure au-dessus du son réel, exclusivement en clé de sol.

voici la tessiture du sax ténor :

saxophone et transposition

Le sax alto est un instrument transpositeur en Eb, il s’écrit une sixte majeure au-dessus du son réel, exclusivement en clé de sol.

voici la tessiture du sax alto :

 

Le sax soprano est un instrument transpositeur en Bb, il s’écrit un ton au-dessus du son réel exclusivement en clé de sol.

voici la tessiture du sax soprano

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. Fabrice dit :

    Bonjour et merci pour cet article très intéressant. Il y s’est glissé une petite erreur : “Pour transposer de do à mi bémol (soprano et baryton), il faut se déplacer de trois positions vers la droite. En mib c’est alto et baryton et non pas soprano).

Laisser un commentaire

​Recevez gratuitement ​le​ livret : "Ma méthode simple et efficace pour apprendre n'importe quel morceau "

%d blogueurs aiment cette page :