Séance de pratique du saxophone

Séance de pratique du saxophone

Comment organiser et augmenter l’efficience de votre séance de pratique du saxophone, on regarde en détail !

Cela dépend essentiellement de 2 variables : vos disponibilités et vos objectifs.

Vos objectifs peuvent être divisé en 2 également : objectif à la semaine et un objectif à long terme.

Exemple : objectif de la semaine : progresser dans le vibrato ou encore travailler les suraigus.

Objectif long terme : jouer Donna Lee !

Nous allons voir en détail les indispensables à une bonne pratique de routine, sachez qu’il existe d’autres étapes avancées comme la transcription de solos, nous aborderons ce sujet dans un autre article.

Le planning

Il semble que le plus efficace est d’établir un planning à la semaine.

On peut noter sur un agenda et ainsi bloquer des plages semaine par semaine.

10 minutes peuvent suffire par jour, à condition de respecter quelques règles.

Top des conseils

  • Mieux vaut jouer un peu chaque jour (10 minutes) qu’une seule fois par semaine et plus longtemps ( 2 heures)
  • Toujours s’échauffer avant de jouer, notamment avec des exercices de respiration
  • Être dans un environnement où l’on se sent à l’aise (si on a peur de déranger on est moins efficaces)
  • Faite un planning à la semaine
  • Fixez-vous 2 objectifs : 1 court/moyen terme et 1 long terme
  • Enregistrez vous avec le même matériel, vous réaliserez vos progrès et pourrez garder les bonnes inspirations
  • Commencez lentement et au moins 3 fois parfaitement l’exercice avant d’augmenter le tempo
  • Posez votre sax sur son support ! Vous allez me dire, et ma anche va sécher ! Oui, un peu. Bien sûr vous pouvez mettre votre anche au dernier moment, mais au moins, le saxophone est monté. Personnellement je mets le couvre bec (surtout pour éviter que quelqu’un passe à coté et touche la anche). Si je dois attendre un peu avant de jouer, je sors la anche pour la mettre dans la bouche quelque secondes avant de la jouer.

Organiser son temps de pratique

On peut répartir ainsi :

  1. La chauffe / le son : 16%
  2. Technique et articulation : 16%
  3. Étude de morceaux : 50%
  4. Le fun : 18%

Vous allez me dire c’est précis. Voilà ce que ça donne en clair.

Pour 1 heure :

  1. La chauffe / le son : 10 minutes
  2. Technique et articulation : 10 minutes
  3. Étude de morceaux : 30 minutes
  4. Le fun : 10 minutes

Pour 12 minutes :

  1. La chauffe / le son : 2 minutes
  2. Technique et articulation : 2 minutes
  3. Étude de morceaux : 6 minutes
  4. Le fun : 2 minutes

Personnellement, après ces 4 étapes, j’aime prendre 5 minutes supplémentaires de pose de son, en particulier sur les notes sensibles (Do# médium et aigu, ré médium pour le ténor, notes graves, aigus à partir des clés de cadence). On peut comparer cette phase à un étirement de sportif.

La chauffe / le son

Comme nous sommes tous des passionnés, il nous arrive de vouloir sauter sur le sax et jouer direct sans chauffe avec un bon instru.

Du plaisir oui mais pas beaucoup de progrès.

Cette excitation peut être mieux gérée par un exercice de respiration : la cohérence cardiaque. Le principe est d’inspirer et respirer 5 secondes pendant 5 minutes.

La chauffe

Reprenons la vidéo des exercices favoris de saxophonistepro :

  • Étirement des doigts et du cou
  • Timbré , détimbré (ouuuu, waaaaa). C’est le premier exercice des Grands Exercices Journaliers de Mécanisme de Taffanel et Gaubert.
  • Jouer des gammes tétracordes majeures en montant et en descendant et on monte d’un demi ton pour changer de gamme : Ré Mi Fa# sol la sol Fa# Mi Ré x4 puis Mib Fa Sol Lab Sib Lab Sol Fa Mib x 4

Le son

Oui mais pourquoi passer du temps sur ces exercices ?

Les exercices qui peuvent nous sembles ennuyants nous servent en réalité à :

  • placer correctement le son de notre instrument
  • centrer notre énergie et focaliser sur le son uniquement
  • renforcer les muscles faciaux
  • améliorer la  souplesse des émissions. ( nuances, justesse, diaphragme, œsophage, ouverture de la gorge)

Les exercices imparables :

  • Sons longs
  • Sons filés
  • Sons harmoniques : consiste à jouer une note dans les graves et sans changer le doigté, aller chercher la tierce, la quinte et l’octave, voir plus. Avec le Do grave, on va chercher le Mi, le Sol et le do médium. Le tout sans tordre la machoire et sans se faire mal.
  • sons bendings : avec le même doigté, aller un demi ton au dessus et en dessous de la note jouée

Bonus : exercice avec la clé d’octave : musculation plus. Cela consiste à jouer les notes medium en appuyant sur la clé d’octave.

Essayer avec le do, vous le soufflez normalement dans le registre medium puis vous appuyez la clé d’octave pour jouer la même note dans le même registre.

Vous allez devoir souffler fort, plus on descend dans les graves plus c’est difficile, c’est du sport et ça muscle.

Autre astuce : déplacer vous entre chaque note dans votre pièce de répétition pour écouter votre son, cela permet d’entendre différemment votre son.

Si vous avez l’opportunité de vous acheter le réflecteur, on entend vraiment mieux notre son  :Jazzlab Deflector PRO

Technique et articulation

Gammes et arpèges

Arpège ?

Cela consiste à jouer gammes et arpèges mais aussi à travailler certains articulations qui vous donneront à terme le son des pros.

Mais pourquoi???

Si vous ne jouez que des études ou morceaux sans connaître ce langage, vous serez limité dans le sens où vous n’allez pas explorer toutes les possibilités du saxophone.

ça serait regrettable parce que c’est un instrument aux possibilités fabuleuses. Les gammes et arpèges nous amènent à travailler toujours sur toute l’étendue de l’instrument et de devenir de plus en plus habile.

En résumé, quelques arguments pour plonger gaiement dans ces exercices :

  • Devenir plus habile sur son instrument dans toute son étendue
  • maîtriser le son dans les aigus mais aussi dans les graves
  • Améliorer l’aspect digital et la souplesse du mouvement
  • Connaître les différents doigtés selon les tonalités que l’on joue
  • Travailler les différentes articulations que l’on rencontre dans le jazz, la pop ou la musique latine…

Conseils :

  • le métronome est notre ami, commencez lentement
  • accordez vous
  • il existe des sons de tuning qui jouent chaque note au synthé pendant plusieurs minutes. On peut s’en servir de cette manière : son Do, on jouera un son long Ré (pour le ténor) puis la gamme de Ré majeure,puis les différents degrés de la gamme, puis les arpèges. cela permet de fixer la fréquence dans notre cerveau. On reconnaîtra plus facilement cette note en groupe ensuite.
  • si vous avez un piano ou synthètiseur, jouez l’accord en rapport avec votre arpège

Détaché et articulation

Pourquoi ?

C’est en fait la façon dont vous allez prononcer vos mots. On ne joue pas de la même manière sur du rock que sur du jazz.

Vous pouvez donc jouer vos gammes et arpèges avec différents détachés et articulations.

Étude de morceau

C’est la partie la plus longue de notre pratique. On peut travailler sur 2 études différentes : 1 court terme et 1 autre long terme (un morceau plus difficile).

Une approche intéressante est de travailler sur des backtracks, on les trouve facilement sur youtube. Si vous ne faites pas l’analyse harmonique du morceau, il est vraiment judicieux de faire ‘sonner la grille’, c’est très valable pour le jazz. Regarder les accords, jouez d’abord les toniques sur l’instrumental, puis les arpèges. Si l’instrumental est trop rapide pour le début, vous avez plusieurs options: soit vous possédez un logiciel qui peut ralentir (sans changer la tonalité) l’audio, soit vous prenez votre métronome pour commencer à un tempo lent.

Si les 4 premières mesures sont : Dmin7 / G7 / C7 / C7, jouez d’abord Ré / Sol / Do / Do en notes longues puis les arpèges Ré – Fa – La – Do / Sol – Si – Ré – F# / Do – Mi – Sol – Si    / Do – Mi – Sol – Si . Cela vous servira beaucoup sur les improvisations.

En principe, n’augmentez pas le tempo tant que vous n’avez pas joué au moins 3 fois le morceau parfaitement.

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

​Recevez gratuitement ​le​ livret : "Ma méthode simple et efficace pour apprendre n'importe quel morceau "

%d blogueurs aiment cette page :